Par Olivier Pinaud



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les small et mid caps pourraient subir des dommages collatéraux dans le rapprochement entre Oddo BHF et Natixis dans le courtage et le primaire actions. Plusieurs sociétés actuellement suivies par les deux courtiers vont mécaniquement perdre un analyste dans les prochains mois. Une situation problématique pour certaines d'entre elles, déjà pénalisées par une faible couverture, les courtiers ayant tendance à se concentrer sur les grandes capitalisations, les plus susceptibles de générer des revenus pour les banques.



Le producteur d'énergies renouvelables Voltalia, le groupe de transport frigorifique Stef-TFE ou bien encore NRJ Group passeront de quatre à trois analystes une fois le mariage entre Oddo BHF et Natixis réalisé. La société de technologies orthopédiques Amplitude Surgical tombera de trois à deux analystes. April, actuellement couvert par Exane BNP Paribas et Natixis, pourrait pour sa part perdre l'analyste de Natixis en cas de non reprise par Oddo de ce dossier, même si l'assurance n'est pas couverte par Oddo actuellement.



Le risque d'atrophie de la couverture des petites et moyennes capitalisations avait été identifié notamment par l'AMF dès l'annonce des premiers projets liés à MIF 2, avec un risque de concentration de la recherche sur les big caps. " MIF 2 fait naître des interrogations sur la capacité future des midcaps à pouvoir trouver de nouveaux analystes en mesure de les couvrir", reconnait le responsable des relations investisseurs d'une mid cap. Mais il veut voir le côté positif de la réforme car "ces nouvelles règles peuvent aussi contribuer à faire émerger une recherche encore plus qualitative, avec une compréhension plus fine de modèles spécifiques".



Euronext ne commente pas le projet de mariage entre Oddo BHF et Natixis et ses éventuelles conséquences sur la recherche pour les petites et moyennes capitalisations. La Bourse de Paris fait toutefois remarquer qu'elle a préempté le sujet MIF 2 dès juin 2014 avec la constitution d'un accord de recherche quantitative gratuite avec Morningstar portant sur plus de 320 valeurs. Mais pour certains émetteurs, ce partenariat n'est pas suffisant. Certaines réfléchissent à céder aux sirènes de la recherche payante, malgré un coût non négligeable estimé entre 25.000 et 35.000 euros par an. D'autres internalisent ou mutualisent l'organisation des road-shows avec les investisseurs.



-Olivier Pinaud, L'Agefi. ed: ECH



"Le Market Blog" est le blog économique et financier de l'agence Agefi-Dow Jones.





(END) Dow Jones Newswires



December 11, 2017 05:03 ET (10:03 GMT)




Copyright (c) 2017 L'AGEFI SA
Nrj (EU:NRG)
Historical Stock Chart
From Jun 2022 to Jul 2022 Click Here for more Nrj Charts.
Nrj (EU:NRG)
Historical Stock Chart
From Jul 2021 to Jul 2022 Click Here for more Nrj Charts.