LECTRA : Premier semestre 2020 : chiffre d’affaires et résultats fortement impactés par la crise de la COVID-19

.

Premier semestre 2020 : chiffre d’affaires et résultats fortement impactés par la crise de la COVID-19

  • Chiffre d’affaires : 114,0 millions d’euros (- 17 %)*
  • Résultat opérationnel : 7,1 millions d’euros (- 61 %)*
  • Résultat net : 4,5 millions d’euros (- 65 %)
  • Cash-flow libre : 1,5 million d’euros
  • Trésorerie nette : 109,9 millions d’euros

             *Variations à données comparables

En millions d’euros 1er avril – 30 juin 1er janvier – 30 juin
  2020 2019 2020 2019
Chiffre d’affaires 50,5 70,2 114,0 137,2
Variation à données comparables (en %)(1) -28%   -17%  
Résultat opérationnel 2,0 9,5 7,1 17,4
Variation à données comparables (en %)(1) -79%   -61%  
Marge opérationnelle (en % du CA) 4,0% 13,6% 6,2% 12,7%
Résultat net 1,1 6,9 4,5 12,6
Variation à données réelles (en %) -85%   -65%  
Cash-flow libre(3) (2,2) 2,7 1,5 12,5
Capitaux propres(2)     176,2 183,0
Trésorerie nette(2)(3)     109,9 120,6
         
  1. Données comparables : chiffres 2020 traduits aux cours de change 2019
  2. Aux 30 juin 2020 et 31 décembre 2019
  3. La définition des indicateurs de performance figure dans le rapport financier au 31 décembre 2019

Paris, le 27 juillet 2020. Le Conseil d’administration de Lectra, réuni ce jour sous la présidence de Daniel Harari, a examiné les comptes consolidés du premier semestre 2020, après examen limité par les Commissaires aux comptes.

(Sauf indication contraire, les variations sont à données comparables. L’impact de l’acquisition de Retviews sur les comptes du premier semestre n’étant pas significatif, les variations à données comparables neutralisent uniquement l’effet de la variation des parités de change).

Deuxième trimestre 2020 : Résultat opérationnel et résultat net positifs malgré la forte baisse du chiffre d’affaires

Dans son rapport sur les comptes du premier trimestre publié le 29 avril 2020, le Groupe avait anticipé un fort recul du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel au deuxième trimestre, en raison de l’épidémie de COVID-19 et de ses conséquences, en particulier l’extension des mesures de confinement dans de nombreux pays, qui ont mis au ralenti ou à l’arrêt la quasi-totalité des usines des clients de Lectra.

Les commandes de licences perpétuelles de logiciel, d’équipements et de leurs logiciels et de services non récurrents (15,0 millions d’euros) diminuent de 42 % par rapport au deuxième trimestre 2019. La valeur annuelle des commandes de nouveaux abonnements logiciels (0,3 million d’euros), progresse de 30 %.

Le chiffre d’affaires (50,5 millions d’euros) diminue de 28 %.

Le résultat opérationnel (2,0 millions d’euros) recule de 79 % et la marge opérationnelle (4,0 %) est en retrait de 9,6 points.

Le résultat net (1,1 million d’euros) diminue de 85 % à données réelles par rapport au deuxième trimestre 2019.

Premier semestre 2020

L’épidémie de COVID-19 et ses conséquences ont fortement marqué le premier semestre.

Dès le début de la crise, le Groupe a pris les mesures d’hygiène et de distanciation physique nécessaires pour préserver la santé de ses employés, de ses clients, de ses fournisseurs et de ses autres parties prenantes.

Un dispositif de télétravail a été immédiatement mis en place pour tous les collaborateurs dont la présence sur site n’était pas requise, en France comme dans tous les pays dont le gouvernement recommandait ou imposait ce principe. À la date du présent rapport, la grande majorité des employés du Groupe est revenue sur son lieu de travail, tout en continuant de respecter les règles de sécurité sanitaire appliquées depuis le début de la crise.

En parallèle, le Groupe a maintenu l’ensemble de ses activités. Il a en particulier poursuivi sa fabrication et a continué de livrer les équipements, les consommables et les pièces détachées dans le monde entier. Le service après-vente de ses solutions a également été assuré auprès de ses clients restant en activité.

Les mesures de confinement mises en place au premier semestre par la grande majorité des pays ont entraîné une forte baisse d’activité chez les clients du Groupe ainsi que le gel de certaines discussions commerciales avec Lectra. Ses marchés stratégiques (la mode, l’automobile et l’ameublement) ont tous trois été fortement affectés.

Dans ce contexte particulier et inédit, le chiffre d’affaires (114,0 millions d’euros) diminue de 17 % par rapport au premier semestre 2019.

Commandes et chiffre d’affaires des licences de logiciels, des équipements et de leurs logiciels et des services non récurrents

Les commandes de licences perpétuelles de logiciel, d’équipements et de leurs logiciels et de services non récurrents (34,2 millions d’euros) diminuent de 35 %. Le ralentissement des commandes, amorcé au mois de mars, s’est accéléré au deuxième trimestre. Les commandes de licences perpétuelles de logiciel (3,7 millions d’euros), d’équipements et de leurs logiciels (25,6 millions d’euros), et de formation et de conseil (4,2 millions d’euros) reculent respectivement de 45 %, 35 % et 27 %.

Le chiffre d’affaires des licences perpétuelles de logiciel, des équipements et de leurs logiciels, et des services non récurrents (37,8 millions d’euros) baisse de 30 %.

Commandes de logiciels sous forme d’abonnements - Chiffre d’affaires des contrats récurrents et des consommables et pièces

La valeur annuelle des commandes de nouveaux abonnements logiciels (1,0 million d’euros) progresse de 44 % par rapport au premier semestre 2019.

Le chiffre d’affaires des contrats récurrents (49,9 millions d’euros), un des piliers du modèle économique du Groupe qui représente un facteur de protection qui atténue les conséquences de la crise de la COVID-19 sur son chiffre d’affaires et ses résultats, progresse de 4 %.

Le chiffre d’affaires des consommables et pièces (26,3 millions d’euros), qui subit la très forte baisse d’activité des clients du Groupe consécutive à la crise sanitaire, diminue de 27 %.

Au global, le chiffre d’affaires récurrent (76,2 millions d’euros) recule de 9 %.

Résultat opérationnel et résultat net

Le résultat opérationnel (7,1 millions d’euros) recule de 61 % (- 59 % à données réelles).

La marge opérationnelle (6,2 %) est en retrait de 6,7 points (- 6,5 points à données réelles).

Le résultat net (4,5 millions d’euros) diminue de 65 % à données réelles.

Cash-flow libre positif – un bilan particulièrement solide

Malgré ce contexte défavorable, le cash-flow libre reste positif et s’établit à 1,5 million d’euros (12,5 millions d’euros au premier semestre 2019). Sa diminution provient principalement de la baisse des résultats.

Le bilan demeure particulièrement solide, avec des capitaux propres de 176,2 millions d’euros, une trésorerie disponible et une trésorerie nette de 109,9 millions d’euros, après le paiement du dividende au titre de l’exercice 2019, de 12,8 millions d’euros.

Évolution prévisible de l’activité − Perspectives 2020 

Dans son rapport financier 2019, publié le 11 février 2020, Lectra avait développé sa vision de long terme et sa nouvelle feuille de route pour la période 2020-2022.

Le Groupe évoquait déjà les incertitudes liées à l’épidémie de COVID-19, dont l’impact ne se faisait alors sentir qu’en Chine, et avait décidé de ne pas formuler de perspectives chiffrées pour 2020 dans l’attente d’une meilleure visibilité. Depuis, l’épidémie s’est transformée en pandémie, provoquant un ralentissement majeur et rapide de l’activité économique mondiale.

Si la plupart des objectifs de la feuille de route stratégique 2020-2022 demeurent d’actualité, en particulier l’accélération vers l’Industrie 4.0, les objectifs de croissance au terme de cette période devront nécessairement tenir compte des conséquences de la crise économique provoquée par la COVID-19. De ce fait, le Groupe actualisera ses objectifs lorsqu’il considèrera que la visibilité sera redevenue suffisante.

Perspectives 2020

L’année 2020 sera marquée par la crise sanitaire mondiale et ses conséquences.

Lectra dispose d’un bilan particulièrement solide, d’une trésorerie nette positive de près de 110 millions d’euros au 30 juin 2020 et d’un modèle économique ayant fait ses preuves, avec notamment une part récurrente de son chiffre d’affaires très importante. Le Groupe considère qu’il est financièrement armé pour faire face à une diminution temporaire ou plus durable de son activité.

Le Groupe a par ailleurs mis en œuvre des mesures de réduction de ses frais généraux, dont les premiers effets sont visibles dans les comptes du deuxième trimestre, et qui perdureront a minima jusqu’à la fin de l’année.

Compte tenu de la solidité de sa situation financière, de sa capacité de résilience et de ses perspectives à moyen terme, le Groupe a décidé de ne pas mettre en œuvre de mesure d’activité partielle et de ne solliciter aucune aide du Gouvernement français. Lectra a également soutenu l’effort collectif face à cette crise en découpant bénévolement des masques et des équipements médicaux de protection.

À ce stade, les conséquences de cette crise, si elles sont déjà visibles sur l’activité et les comptes du premier semestre, restent difficiles à mesurer pour le reste de l’année.

Les trois marchés stratégiques du Groupe, la mode, l’automobile et l’ameublement, passeront probablement par une phase de consolidation et de restructuration. En fonction, notamment, de l’évolution de l’environnement macroéconomique, les entreprises opérant sur ces marchés pourraient être conduites à réduire temporairement leurs investissements et leurs dépenses d’exploitation.

Néanmoins, une amélioration progressive du volume des commandes, du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel pourrait être constatée dès le troisième ou le quatrième trimestre. Cette évolution reste toutefois soumise aux incertitudes liées à l’évolution de la pandémie, qui demeurent importantes et rendent difficile l’estimation de la date et de l’ampleur du rebond de l’activité.

Dans ce contexte particulièrement incertain, le Groupe, au travers des décisions qu’il a prises, démontre quotidiennement son engagement dans la prise en compte de ses responsabilités sociales, sociétales et environnementales, ainsi que son attachement aux valeurs qui les sous-tendent.

Les marchés du Groupe répondent à des besoins pérennes des consommateurs, dans le monde entier. Lectra, qui préserve malgré la crise ses atouts et bénéficie d’une très grande solidité financière, demeure confiant sur ses perspectives de croissance à moyen terme.

Le rapport financier 2019 de Lectra, ainsi que le rapport du Conseil d’administration et les états financiers du premier semestre 2020 sont disponibles sur lectra.com. Les résultats financiers du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2020 seront publiés le 28 octobre 2020.

Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs, les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de près de 1 800 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2019 et est cotée sur Euronext-Paris (LSS).

Pour plus d’informations sur Lectra : lectra.com

 Lectra – World Headquarters et siège social : 16–18, rue Chalgrin • 75016 Paris • France Tél. +33 (0)1 53 64 42 00 – Fax +33 (0)1 53 64 43 00 – lectra.com Société anonyme au capital de 32 099 100 € • RCS Paris B 300 702 305

Pièce jointe

  • Lectra_Communique_S1 2020
Lectra (EU:LSS)
Historical Stock Chart
From Sep 2020 to Oct 2020 Click Here for more Lectra Charts.
Lectra (EU:LSS)
Historical Stock Chart
From Oct 2019 to Oct 2020 Click Here for more Lectra Charts.