François Berthon,



Agefi-Dow Jones





PARIS (Agefi-Dow Jones)--A la tête d'importants réseaux de maisons de retraite, Orpea et Korian, les deux leaders français de la prise en charge de la dépendance, se retrouvent depuis quelques semaines au coeur de l'actualité sur la pandémie de coronavirus, qui touche particulièrement les personnes âgées. Leur cours de Bourse a chuté, de 22% pour Orpea et de 32% pour Korian depuis la mi-février, les investisseurs semblant concevoir difficilement la résilience d'un modèle économique basé sur une population que l'on sait vulnérable.



Face à la pandémie, l'enjeu principal pour les deux groupes est logiquement de protéger leurs résidents. Ils ont pour cela déjà une certaine expérience des crises épidémiques. Orpea déplorait d'ailleurs au 1er avril un nombre total de décès comparable à celui du premier trimestre 2019, et inférieur à celui observé en 2017 et 2018 lors des fortes épidémies de grippe, a indiqué Jean-Claude Brdenk, le directeur général de l'entreprise, dans un récent entretien aux Echos.



"Le même constat peut s'appliquer à Korian", remarque Bruno de la Rochebrochard, analyste chez Bryan Garnier, "mais la façon dont cela va évoluer constitue le gros point d'interrogation".



Selon les dernières données officielles, 3.237 décès dus au Covid-19 avaient été recensés mardi soir dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), plus communément appelées maisons de retraite. Tous les Ehpad en France appliquent depuis le 6 mars le "plan bleu" prévu en cas de crise sanitaire, tandis qu'Orpea et Korian ont annoncé avoir chacun pris des mesures en amont.



Orpea rassure davantage



Si la presse s'est fait l'écho de plusieurs foyers d'infection survenus dans certains des établissements de Korian, Orpea apparaît de son côté largement épargné pour le moment, justifiant sans doute sa meilleure résistance en Bourse.



Sur 80.000 patients et résidents, le groupe comptabilisait au 1er avril environ 0,5% de cas testés positifs au Covid-19, a indiqué aux Echos son directeur général. C'était toutefois avant que le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce une "vaste opération de dépistage" dans les Ehpad.



"A ce stade, la situation Covid-19 apparaît plutôt bien gérée par Orpea grâce aux mesures prises par anticipation", observe le courtier Oddo-BHF. Le groupe, qui dispose d'un établissement en Chine, a pu s'appuyer sur la courbe d'expérience de ce site pour se préparer et anticiper l'arrivée du Covid-19.



Autre explication possible à la différence de traitement appliquée par les investisseurs aux deux groupes : l'endettement. "En phase de stress des marchés, les multiples de valorisations reculent mécaniquement", explique Bruno de la Rochebrochart, de chez Bryan Garnier. "Or une baisse du ratio de valeur d'entreprise -- qui est égale à la capitalisation boursière plus la dette - sur excédent brut d'exploitation (Ebitda) va se traduire par une correction boursière plus importante lorsque le poids de la dette est plus important, comme c'est le cas de Korian par rapport à Orpea", détaille l'analyste.



Des revenus globalement protégés malgré la crise



En termes d'activité, ni Orpea ni Korian n'ont révisé à la baisse leurs prévisions pour 2020. Les deux groupes n'ont pas non plus touché à leur dividende. Parmi les trois acteurs cotés en Bourse, seul le groupe de plus petite taille LNA Santé, a remis en cause ses perspectives. La société a suspendu les objectifs de son plan stratégique 2022 et abandonné sa cible de croissance organique de 4% pour 2020.



"Ce n'est ni inquiétant ni une surprise dans la mesure où le management de cette entreprise familiale est traditionnellement très prudent", observe Gaetan Calabro, analyste chez Portzamparc. "Dans la période actuelle, leur priorité n'est pas nécessairement de bien communiquer au marché, mais davantage de soutenir le personnel soignant et de sauver des vies", ajoute-t-il.



Pour la plupart, les analystes n'ont pas modifié à ce stade leurs calculs sur les différents acteurs, ou bien légèrement. Les taux d'occupation demeurent élevés en Ehpad, et seules les activités d'hôpital de jour en soins de suite et réadaptation (SSR) sont perturbées à l'heure actuelle. Des interventions chirurgicales jugées non urgentes dans le contexte actuel sont logiquement reportées. Les activités d'hospitalisation à domicile connaissent en revanche une activité très soutenue.



Dans l'ensemble, les activités des groupes de maisons de retraite devraient donc se montrer résilientes dans la crise sanitaire, tandis que la correction boursière a permis de faire redescendre leurs valorisations traditionnellement élevées. Les analystes interrogés par Factset visent en moyenne un objectif de cours de 115,2 euros pour Orpea et de 42,8 euros pour Korian, à comparer aux cours actuels de 95 euros et de 30 euros respectivement.





-François Berthon, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 93; fberthon@agefi.fr ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



April 08, 2020 10:14 ET (14:14 GMT)




Copyright (c) 2020 L'AGEFI SA
LNA Sante (EU:LNA)
Historical Stock Chart
From Aug 2021 to Sep 2021 Click Here for more LNA Sante Charts.
LNA Sante (EU:LNA)
Historical Stock Chart
From Sep 2020 to Sep 2021 Click Here for more LNA Sante Charts.