(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+0,29%) bénéficie d'un 'coup de pouce' durant le 'fixing', ce qui lui permet de finir au plus haut du jour à 5.531,4, sa seconde meilleure clôture de l'année 2018.
Mais surtout, le CAC40 'GR' pulvérise un nouveau record absolu à 14.241Pts (qui se compare au DAX-30 qui gagne +1% mais plafonne vers 12.950, soit 10% de retard sur le CAC 'GR').

Les actions poursuivent tranquillement le mouvement haussier inauguré le 26 mars dernier : cette deuxième semaine du mois de mai sera ponctuée par deux ponts, ce qui contribue à limiter les initiatives.

Mais si le Dollar continue de gagner du terrain (il culmine à 1,1898/E ce lundi), le CAC et l'Euro-Stoxx pourraient bien au final aligner leur 7ème semaine de hausse consécutive.


L'Euro-Stoxx50 s'adjuge +0,4% à 3.564, dans le sillage de Francfort qui grimpe de +400Pts en une semaine... malgré une nouvelles chute inattendue de -0,9% des commandes à l'industrie en mars au lieu d'un rebond de 0,5% attendu après -0,2% en février.

La semaine commence bien également à Wall Street, en l'absence de statistiques notables : le Dow Jones gagne +0,7% à 24.430Pts, le Nasdaq un peu plus de 0,6% à 7.260.

La saison des résultats touche désormais à sa fin et aucun indicateur économique majeur (comme par exemple le 'NFP' vendredi dernier) n'est prévu à l'agenda de la semaine: les opérateurs prendront connaissance ce soir de la demande de crédit à la consommation US.
L'un des 'faits du jour', c'est le double record annuel du pétrole: le baril de Brent grimpe de +1% à 76,1$ à Londres, le WTI s'envole de +1,2% vers 70,55$ sur le NYMEX... alors que le Dollar poursuit son ascension et tutoie les 1,1900/E.

Au chapitre microéconomique, la plus forte du CAC40 était à mettre à l'actif de ST-Micro (+3,5% dans le sillage des fournisseurs d'Apple).
Côté baisse, on retrouve sans surprise 'Air France KLM comme lanterne rouge du SRD puisque le titre perd près de 10% vers 7,30E (il avait plongé de -15% peu après l'ouverture, sous les 7E).
Rappelons que vendredi, les salariés d'Air France ont voté à 55,5% contre la proposition du management d'augmenter les salaires de +2%. Jean-Marc Janaillac a, dans un contexte marqué par un grève qui impacte logiquement les résultats du groupe (-269MnsE), dans la foulée annoncé sa démission qui prendra effet lors de l'AGM du 15 mai (les 11 syndicats avec le SNPL à leur tête réclamant une hausse de +5% des salaires dès cette année, et non étalée sur 3 ans).

'L'issue de ce référendum soulève de nombreuses questions et ouvre une période d'incertitude', estimait ainsi, dans une note publiée ce matin, Oddo... sans oublier la flambée du pétrole qui contrarie la rentabilité des compagnies aériennes (hormis celles du Golfe Persique).

Notons également que les bancaires restent ce lundi matin en difficulté. Le titre Société Générale (dégradé par Morgan Stanley qui abaisse son objectif de cours de -10% à 49,3E) perd encore 0,7% quand BNP Paribas recule de 0,6%.

La première a publié la semaine dernière des comptes trimestriels marqués par un résultat net sous-jacent en baisse de 13,5% à 1,2 milliard d'euros et par un résultat brut d'exploitation sous-jacent en recul de 8,7% à 2,07 milliards.

La seconde a pour sa part annoncé un résultat net part du groupe en repli de 17,3% à 1,57 milliard d'euros et un résultat brut d'exploitation en diminution de 20,1% à 2,54 milliards (-7,3% pour les pôles opérationnels) au titre des 3 premiers mois de l'année.

Du côté des hausses, le titre Altamir (+25,3%) profite de l'annonce du dépôt auprès de l'AMF par Crédit Agricole CIB, agissant pour le compte d'Amboise SAS, d'un projet d'offre publique d'achat (OPA) visant les actions ordinaires de l'entreprise.




Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
CAC 40
Index Chart
From Jul 2021 to Aug 2021 Click Here for more CAC 40 Charts.
CAC 40
Index Chart
From Aug 2020 to Aug 2021 Click Here for more CAC 40 Charts.