Mobilisation responsable face aux conséquences de la crise sanitaire

Bonne résistance de la performance au premier trimestre 2020

Evolution organique des ventes : -7,3%

Marge opérationnelle ajustée avant acquisitions1 : 18,7%

Solidité du bilan et de la situation financière

Protection active du modèle de Legrand dans un contexte très dégradé

Perspectives toujours incertaines pour 2020

Mesures résolues de protection de la rentabilité et de la génération de trésorerie

Des fondamentaux solides pour l’avenir

Regulatory News:

Benoît Coquart, Directeur Général de Legrand, a déclaré :

« Mobilisation responsable face aux conséquences de la crise sanitaire

Face à une crise sanitaire mondiale d’ampleur inédite, Legrand s’est très tôt mobilisé afin d’assurer en priorité la santé et la sécurité de ses collaborateurs tout en respectant ses engagements envers l’ensemble de ses parties prenantes.

Solidaire et responsable, le Groupe a par ailleurs conduit de nombreuses initiatives, comme par exemple la fourniture prioritaire de matériel critique à des établissements de santé et le soutien aux communautés locales, avec entre autres, la création d’un fonds dédié aux maisons médicalisées pour personnes âgées, comme les EHPAD en France.

Legrand a également annoncé2 la diminution des rémunérations du Directeur Général et de l’ensemble de l’équipe de Direction pour l’ensemble de l’année.

Bonne résistance de la performance au premier trimestre 2020

Sur un premier trimestre 2020 marqué par une baisse significative de l’activité intervenue en fin de période, Legrand enregistre :

- un retrait de -2,2% de son chiffre d’affaires, provenant d’un recul organique des ventes (-7,3%), en grande partie compensé par un accroissement soutenu du périmètre de consolidation (+4,8%) et un effet de change légèrement positif (+0,7%) ; et - une marge opérationnelle ajustée avant acquisitions1 de 18,7%, correspondant à un fléchissement d’un point par rapport au premier trimestre 2019.

Ces évolutions traduisent une bonne résistance de la performance du Groupe, en dépit d’un environnement dégradé.

Fort d’un bilan solide, Legrand dispose par ailleurs à fin mars 2020 d’un niveau élevé de disponibilités de trésorerie et d’un endettement maîtrisé à longue maturité, garantissant la pleine capacité du Groupe à préserver son modèle de développement sur le long terme.

Protection active du modèle de Legrand dans un contexte très dégradé

La crise sanitaire se traduit par une forte dégradation des perspectives pour l’économie mondiale avec une récession économique d’ampleur attendue pour 2020, ayant conduit à la suspension des objectifs pour l’année3 le 26 mars dernier4. Le recul organique des ventes s’est confirmé au cours du mois d’avril 2020, avec une baisse sur le mois seul de -41%. Sur cette base, le Groupe anticipe un retrait marqué de l’activité au deuxième trimestre. Sous réserve d'une évolution favorable de la situation sanitaire mondiale, le deuxième semestre de l’année devrait montrer une amélioration séquentielle.

Dans ce contexte, Legrand déploie résolument un ensemble de mesures destinées à protéger sa rentabilité et sa génération de trésorerie.

Fort d’une présence mondiale équilibrée sur des marchés variés et des verticaux portés par de nombreuses mégatendances, le Groupe continue également de travailler les fondamentaux de son modèle de développement rentable et durable pour préparer l’avenir.

Dans un environnement dégradé et incertain, Legrand s’appuiera sur les capacités d’adaptation d’un modèle solide et éprouvé ainsi que sur l’implication d’équipes expérimentées et totalement engagées. »

-----------------

Mobilisation responsable face aux conséquences de la crise sanitaire

Face à une dégradation soudaine de la situation sanitaire et économique mondiale, fort de l’efficacité et la réactivité de son organisation, Legrand s’est immédiatement mobilisé en se concentrant sur la protection de la santé et de la sécurité de ses collaborateurs, notamment par l’application stricte des recommandations des autorités et de l’Organisation Mondiale de la Santé, en déployant par exemple un guide des bonnes pratiques à l’échelle du Groupe.

Le Groupe travaille également activement à assurer une continuité de service à destination de ses clients dont l’activité est essentielle au fonctionnement de l’économie. Au 5 mai 2020, la quasi-totalité des centres logistiques de Legrand sont ainsi ouverts et les services de support aux clients (équipes de vente et de service) sont opérationnels et actifs dans la plupart des géographies du Groupe.

Legrand honore par ailleurs l’intégralité de ses échéances de paiements, notamment envers ses fournisseurs, et a maintenu une proposition de dividende au titre de l’exercice 2019, ramenée à 1,34€5, soit le même niveau que l’année précédente, contre 1,42€ initialement proposé.

Par ailleurs, le Groupe a rapidement déployé dans ses pays d’implantation des mesures d’aide aux communautés, par exemple :

- en Europe, avec la livraison de pièces de respirateurs en France, l’approvisionnement en urgence de solutions d’appels soignants en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, ou encore avec le don de systèmes de vidéoconférence à des maisons de retraite aux Pays-Bas ; - aux Etats-Unis, dans l’Etat de New York, par le développement en 4 jours de cheminements de câbles à destination d’hôpitaux de campagne, ou encore dans l’Etat de l’Indiana, par la fabrication de masques grâce à la reconversion d’une ligne de production ; ou encore - dans le reste du monde, en Inde et au Cambodge, par la distribution de repas auprès de populations dans le besoin, ou encore par l’approvisionnement en urgence d’UPS auprès d’un hôpital universitaire à Calcutta.

Mobilisé en faveur des personnes fragiles, Legrand a également annoncé la création d’un fonds solidaire dédié aux maisons médicalisées pour personnes âgées, comme les EHPAD en France, en venant en aide aux patients et aux personnels travaillant dans ces établissements.

Enfin, au titre de la solidarité de l’équipe de Direction et des administrateurs du Groupe, Legrand a par ailleurs annoncé6 :

- la réduction de -25% de la rémunération annuelle cible totale du Directeur général ainsi que le gel de la rémunération ​fixe au titre de 2020 de l’équipe de Direction, dont la rémunération variable annuelle cible est en outre significativement abaissée ; et - le gel des rémunérations au titre de 2020 du Conseil d’administration, ayant renoncé à l’augmentation initialement prévue.

Bonne résistance de la performance au premier trimestre 2020

Chiffres clés

Données consolidées

(en millions €)(1)

1er trimestre 2019

1er trimestre 2020

Variation

Chiffre d'affaires

1 550,0

1 515,7

-2,2%

Résultat opérationnel ajusté

305,2

282,6

-7,4%

En % du chiffre d’affaires

19,7%

18,6%

 

 

 

18,7% avant acquisitions(2)

 

Résultat opérationnel

285,9

260,0

-9,1%

En % du chiffre d’affaires

18,4%

17,2%

 

Résultat net part du Groupe

190,4

167,1

-12,2%

En % du chiffre d’affaires

12,3%

11,0%

 

Cash flow libre normalisé

240,2

230,4

-4,1%

En % du chiffre d’affaires

15,5%

15,2%

 

Cash flow libre

60,4

133,8

+121,5%

En % du chiffre d’affaires

3,9%

8,8%

 

Dette financière nette au 31 mars

2 553,9

2 872,1

+12,5%

  1. Voir les annexes du présent communiqué pour le glossaire et les tableaux de réconciliation des indicateurs présentés.
  2. A périmètre 2019.

Chiffre d’affaires consolidé

Au premier trimestre 2020, les ventes s’établissent à 1 515,7 M€, en retrait de -2,2% par rapport au premier trimestre 2019.

L’évolution organique est de -7,3%, en recul aussi bien dans les pays matures (-5,1%) que les nouvelles économies (-13,4%).

L’accroissement de périmètre lié aux acquisitions s’élève pour sa part à +4,8%. Sur la base des acquisitions réalisées en 2019 et en 2020, et de leurs dates probables de consolidation, cet effet devrait être de l’ordre de +3% en 2020.

L’effet de change est positif à +0,7%. En appliquant sur les neuf derniers mois de l’année les taux de change moyens d’avril 2020 et en tenant compte de l’effet de change du premier trimestre 2020, l’impact théorique sur le chiffre d’affaires des variations de change devrait être d’environ -0,5% sur l’ensemble de 2020.

Evolution des ventes par destination et par zone géographique à structure et taux de change constants :

 

1er trim. 2020 / 1er trim. 2019

Europe

-5,1%

Amérique du Nord et Centrale

-4,2%

Reste du Monde

-17,2%

Total

-7,3%

Les évolutions des ventes à structure et taux de change constants s’analysent par zone géographique comme suit :

- Europe (42,4% du chiffre d’affaires du Groupe) : au premier trimestre 2020, le chiffre d’affaires en Europe est en baisse de -5,1% à structure et taux de change constant.

Dans les pays matures d’Europe, les ventes sont en retrait organique de -7,4% au premier trimestre 2020, enregistrant un recul nettement plus marqué au cours du mois de mars en raison des impacts liés aux mesures de confinement. Cette tendance est observée dans les principaux pays, en dépit du maintien en activité des magasins de distribution de produits finis, comme en France, en Italie, au Royaume-Uni et en Espagne. Les ventes ont toutefois progressé dans un nombre limité de pays, comme en Allemagne ou encore aux Pays-Bas.

Dans les nouvelles économies d’Europe, malgré une base de comparaison exigeante, le chiffre d’affaires est en hausse de +9,4% par rapport au premier trimestre 2019 à structure et taux de change constants, porté par la poursuite de projets conclus en 2019 ainsi qu’un impact encore limité de la crise sanitaire sur le trimestre, avec de belles réalisations en Turquie, Hongrie, Russie et Pologne.

- Amérique du Nord et Centrale (39,8% du chiffre d’affaires du Groupe) : l’évolution organique du chiffre d’affaires est négative à -4,2% au premier trimestre 2020, avec un recul plus marqué au mois de mars seul.

Aux Etats-Unis, le chiffre d’affaires est en retrait de -3,9%. Les bonnes performances enregistrées dans les interfaces utilisateurs et les busways pour datacenters, ne permettent pas de compenser le retrait des ventes dans les autres gammes comme les PDU ou encore le contrôle et les solutions d’éclairage.

Les ventes sont légèrement en baisse au Canada et plus fortement au Mexique.

- Reste du Monde (17,8% du chiffre d’affaires du Groupe) : les ventes sont en retrait de -17,2% à structure et taux de change constants par rapport au premier trimestre 2019.

En Asie-Pacifique, le chiffre d’affaires recule de -20,6% au premier trimestre 2020, en raison d’une activité diminuée de près de 50% en Chine sur l’ensemble de la période, et d’une baisse nette de l’activité en Inde où la progression des ventes sur les deux premiers mois de l’année n’a pas permis de compenser la forte diminution enregistrée au mois de mars seul. En Australie, les ventes ont progressé sur la période.

L’évolution organique du chiffre d’affaires est de -12,0% en Amérique du Sud au premier trimestre 2020, où de nombreux pays, dont le Brésil, enregistrent une dégradation séquentielle de l’activité au mois de mars en raison de l’application de premières mesures de confinement.

En Afrique et au Moyen-Orient, les ventes sont en retrait de -12,6%. L’activité est en baisse au Moyen-Orient, où les premiers effets liés à la situation sanitaire se doublent d’un contexte géopolitique et économique qui demeure difficile. En Afrique, où la base de comparaison de 2019 est particulièrement exigeante, le chiffre d’affaires est également en recul dans un certain nombre de pays.

Résultat et marge opérationnels ajustés

La marge opérationnelle ajustée avant acquisitions (à périmètre 2019) s’établit à 18,7% des ventes du premier trimestre 2020, en fléchissement d’un point par rapport au premier trimestre 2019. Dans un contexte de détérioration significative et soudaine de l’activité, cette performance traduit une bonne résistance de la rentabilité liée aux premières mesures d’adaptation mises en place ainsi qu’à une bonne gestion du pricing.

L’impact de l’évolution du périmètre de consolidation sur la marge opérationnelle ajustée après acquisitions est de -0,1 point, cette dernière ressortant ainsi à 18,6% du chiffre d’affaires du premier trimestre 2020. Le résultat opérationnel ajusté ressort à 282,6 M€, en retrait de -7,4% par rapport au premier trimestre 2019.

Résultat net part du Groupe

À 167,1 M€, le résultat net part du Groupe baisse de -12,2% par rapport au premier trimestre 2019, soit

-23,3 M€. Cette évolution est principalement liée à : - la baisse du résultat opérationnel (-26 M€) ; - l’évolution défavorable (-6 M€) des frais financiers et du résultat de change ; et - à la baisse du montant de l’impôt sur les sociétés en valeur absolue (+8 M€), lié à la diminution du résultat avant impôt, le taux d’impôt sur les sociétés restant par ailleurs quasi-stable à 28,5%.

Génération de cash

La marge brute d’autofinancement ressort à 14,7 % du chiffre d’affaires du premier trimestre 2020, en baisse de -2,9 points.

Au premier trimestre 2020, le cash flow libre normalisé recule de -4,1% et s’établit à 15,2% des ventes. Le besoin en fonds de roulement représente par ailleurs 8,9% des ventes au 31 mars 20207, soit une baisse de -3,1 points par rapport au 31 mars 2019.

Structure de bilan

La structure de bilan du Groupe au 31 mars 2020 est solide, elle est notamment caractérisée par :

- une trésorerie et équivalents de trésorerie de 1,8 Md€ ; et - une dette nette de 2,9 Mds€, avec un ratio sur EBITDA8 de 1,9 et un endettement à longue maturité.

Le Groupe dispose par ailleurs de capacités résiduelles de financement significatives.

Protection active du modèle de Legrand dans un contexte très dégradé

Perspectives toujours incertaines pour 2020

La crise sanitaire actuelle se traduit par une dégradation rapide des perspectives pour l’économie mondiale en 2020, à présent anticipée en récession forte. Dans ce contexte dégradé et incertain, le Groupe a annoncé suspendre ses objectifs pour 20209 le 26 mars dernier10.

Le recul organique des ventes s’est poursuivi au cours du mois d’avril 2020, avec une baisse sur le mois seul de -41%, confirmant la tendance observée sur la seconde moitié du mois de mars dans plusieurs géographies.

Sur cette base, le Groupe anticipe un retrait marqué de son activité lors du deuxième trimestre 2020, du fait des nombreuses mesures de confinement mises en place. Par rapport au deuxième trimestre 2020, sous réserve d'une évolution favorable de la situation sanitaire mondiale, le deuxième semestre de l’année devrait montrer une amélioration séquentielle.

Mesures résolues de protection de la rentabilité et de la génération de trésorerie

S’appuyant sur des équipes expérimentées et pleinement mobilisées, une organisation au plus près de ses marchés d’implantation, et de solides processus de pilotage de la performance, Legrand s’emploie à protéger sa rentabilité et sa génération de trésorerie. Dans un contexte de forte baisse des volumes d’activité, le Groupe a notamment engagé :

- l’adaptation de sa base de coûts de production, administratifs et commerciaux ; - l’accélération des initiatives liées à son empreinte industrielle, notamment par l’évolution de la configuration et du nombre de ses sites ; - le report des investissements non prioritaires ; - une discipline adaptée et renforcée dans la gestion de son besoin en fonds de roulement et de sa trésorerie opérationnelle.

Fondamentaux solides pour l’avenir

Implanté dans près de 90 pays, Legrand opère sur des marchés variés (bâtiments résidentiels, commerciaux et industriels), aussi bien dans la construction neuve que la rénovation. L’activité du Groupe est portée par des mégatendances technologiques et sociétales profondes et durables (lutte contre le changement climatique, digitalisation des bâtiments, changements des modes de travail, etc.). Enfin, Legrand propose de nombreuses offres essentielles au bon fonctionnement de l’économie, par exemple pour la continuité d’activité et l’efficacité des datacenters, la protection des installations, des biens et des personnes, ou encore l’assistance à l’autonomie.

Ainsi, fort de cette présence mondiale et équilibrée sur des segments d’activité cruciaux et de l’implication d’équipes expérimentées totalement engagées, le Groupe continue de travailler activement sur les fondamentaux de son modèle de développement rentable et durable pour préparer l’avenir. Legrand poursuit à ce titre :

- le développement de ses positions de leadership, qui représentent de l’ordre des 2/3 de son chiffre d’affaires et lui confèrent son statut d’acteur de référence, via notamment la poursuite des efforts de R&D et de lancement de produits nouveaux ; - ses initiatives dédiées à la digitalisation de son offre produits, via le développement de son programme des objets connectés (Eliot), et de ses processus ; - l’arrimage actif au sein du Groupe des sociétés nouvellement acquises, y compris de Focal Point11, acteur de premier plan aux Etats-Unis de l’éclairage architectural prescrit pour les bâtiments non résidentiels, acquis en début d’année ; - sa démarche responsable exigeante de long terme, et s’est ainsi organisé pour atteindre, malgré la situation économique et sanitaire, les objectifs annoncés pour la période 2019-2021 de sa quatrième feuille de route RSE, structurés autour des axes Ecosystème business, Développement humain et Environnement.

-----------------

Les comptes consolidés du premier trimestre 2020 arrêtés par le Conseil d’administration du 6 mai 2020, la présentation et la conférence téléphonique (en direct et en différé) des résultats du premier trimestre 2020 sont accessibles sur le site de Legrand (www.legrandgroup.com).

Agenda financier :

  • Assemblée Générale des actionnaires (à huis-clos) : 27 mai 2020
  • Détachement du dividende : 1 juin 2020
  • Paiement du dividende : 3 juin 2020
  • Résultats du premier semestre 2020 : 31 juillet 2020 Début de la « quiet period12 » le 1 juillet 2020
  • Résultats des neuf premiers mois 2020 : 5 novembre 2020 Début de la « quiet period13 » le 6 octobre 2020

A propos de Legrand

Legrand est le spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment. Son offre complète, adaptée aux marchés tertiaire, industriel et résidentiel internationaux en fait une référence à l'échelle mondiale. Dans une démarche impliquant l’ensemble de ses équipes et de ses parties prenantes, Legrand poursuit sa stratégie de croissance rentable et durable, tirée par les acquisitions et l’innovation avec le lancement régulier de nouvelles offres – dont notamment des produits connectés Eliot* à plus forte valeur d’usage. Legrand a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de plus de 6,6 milliards d’euros. Le Groupe est coté sur Euronext Paris et intégré notamment au CAC 40. (code ISIN FR0010307819).

https://www.legrandgroup.com  

*Eliot est le nom du programme lancé en 2015 par Legrand pour accélérer le déploiement dans son offre de l’Internet des Objets. Fruit de la stratégie d’innovation du Groupe, il vise à développer des solutions connectées et interopérables apportant un bénéfice durable à l’utilisateur particulier ou professionnel. https://www.legrandgroup.com/fr/le-groupe/eliot-programme-objets-connectes

Annexes

Glossaire

Besoin en fonds de roulement : Le besoin en fonds de roulement est défini comme la somme des créances clients et comptes rattachés, des stocks, des autres créances courantes, des créances d’impôt courant ou exigible et des actifs d’impôts différés courants diminuée de la somme des dettes fournisseurs et comptes rattachés, des autres passifs courants, des dettes d’impôt courant exigible, des provisions courantes et des passifs d’impôts différés courants.

Busways : Systèmes d’alimentation électrique par jeux de barres métalliques.

Cash flow libre : Le cash flow libre est défini comme la somme des flux de trésorerie des opérations courantes et du produit résultant des cessions d’actifs, minorée des investissements et des frais de développement capitalisés.

Cash flow libre normalisé : Le cash flow libre normalisé est défini comme la somme des flux de trésorerie des opérations courantes, sur la base d’un besoin en fonds de roulement normalisé représentant 10% du chiffre d’affaires des 12 derniers mois à structure et taux de change constants et rapporté à la période considérée, et du produit résultant des cessions d’actifs, minorée des investissements et des frais de développement capitalisés.

Croissance organique : La croissance organique est définie comme la variation du chiffre d’affaires à structure (périmètre de consolidation) et taux de change constants.

Dette financière nette : La dette financière nette est définie comme la somme des emprunts courants et des emprunts non courants minorée de la trésorerie et équivalents de trésorerie et des valeurs mobilières de placement.

EBITDA : L’EBITDA est défini comme le résultat opérationnel majoré des amortissements et des dépréciations des immobilisations corporelles, des droits d'utilisation d'actifs, des immobilisations incorporelles (y compris frais de développement capitalisés), des reversements des réévaluations de stocks et des pertes de valeur des goodwill.

KVM : Keyboard, Video and Mouse ; Clavier, Écran et Souris.

Marge brute d’autofinancement : La marge brute d’autofinancement est définie comme les flux de trésorerie des opérations courantes hors variation du besoin en fonds de roulement.

PDU : Power Distribution Unit ; Unité de Distribution d’Alimentation.

Résultat opérationnel ajusté : Résultat opérationnel ajusté des amortissements et dépréciations liés aux revalorisations d'actifs lors des acquisitions et des autres impacts sur le compte de résultat liés aux acquisitions ainsi que, le cas échéant, des pertes de valeurs de goodwill.

RSE : Responsabilité Sociétale de l’Entreprise.

Taux de distribution : Le taux de distribution est défini comme le rapport du dividende par action proposé au titre d’une année n rapporté au bénéfice net part du Groupe par action de l’année n calculé sur la base du nombre moyen d’actions ordinaires hors auto-détention au 31 décembre de l’année n.

UPS : Uninterruptible Power Supply ; Alimentation Statique sans Interruption (onduleur).

Calcul du besoin en fonds de roulement

En millions d'euros

T1 2019

T1 2020

Créances clients et comptes rattachés

809,3

716,0

Stocks

911,7

852,4

Autres créances courantes

211,7

210,5

Créances d'impôt courant ou exigible

79,7

58,1

Actifs/(passifs) d'impôts différés courants

87,4

96,9

Dettes fournisseurs et comptes rattachés

(642,0)

(590,0)

Autres passifs courants

(589,9)

(584,5)

Dettes d'impôt courant ou exigible

(45,7)

(54,0)

Provisions courantes

(89,1)

(120,8)

Besoin en fonds de roulement

733,1

584,6

Calcul de la dette financière nette

En millions d'euros

T1 2019

T1 2020

Emprunts courants

459,1

1 114,1

Emprunts non courants

3 168,4

3 578,7

Trésorerie et équivalents de trésorerie

(1 073,6)

(1 820,7)

Dette financière nette

2 553,9

2 872,1

Réconciliation du résultat opérationnel ajusté avec le résultat net

En millions d'euros

T1 2019

T1 2020

Résultat net

190,8

167,1

Résultat des entités mises en équivalence

0,3

0,6

Impôts sur le résultat

75,2

66,8

(Gains)/pertes de change

0,8

5,5

Produits financiers

(3,2)

(2,5)

Charges financières

22,0

22,5

Résultat opérationnel

285,9

260,0

Amortissements & dépréciations liés aux revalorisations d'actifs lors des acquisitions et autres impacts sur le compte de résultat liés aux acquisitions

19,3

22,6

Pertes de valeur des goodwill

0,0

0,0

Résultat opérationnel ajusté

305,2

282,6

Réconciliation de l’EBITDA avec le résultat net

En millions d'euros

T1 2019

T1 2020

Résultat net

190,8

167,1

Résultat des entités mises en équivalence

0,3

0,6

Impôts sur le résultat

75,2

66,8

(Gains)/pertes de change

0,8

5,5

Produits financiers

(3,2)

(2,5)

Charges financières

22,0

22,5

Résultat opérationnel

285,9

260,0

Amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles

42,4

46,2

Amortissements et dépréciations des immobilisations incorporelles (y compris frais de développement capitalisés)

26,1

31,7

Pertes de valeur des goodwill

0,0

0,0

EBITDA

354,4

337,9

Réconciliation de la marge brute d’autofinancement, du cash flow libre et du cash flow libre normalisé avec le résultat net

En millions d'euros

T1 2019

T1 2020

Résultat net

190,8

167,1

Mouvements des actifs et passifs n’ayant pas entraîné de flux de trésorerie :

 

 

Amortissements et dépréciations

69,1

78,6

Variation des autres actifs et passifs non courants et des impôts différés

non courants

8,8

15,4

(Gains)/pertes de change latents

3,4

(19,3)

(Plus-values) moins-values sur cessions d'actifs

1,1

(16,5)

Autres éléments n’ayant pas d’incidence sur la trésorerie

0,2

(1,8)

Marge brute d'autofinancement

273,4

223,5

Baisse (Hausse) du besoin en fonds de roulement

(184,0)

(84,9)

Flux de trésorerie des opérations courantes

89,4

138,6

Investissements (dont frais de développement capitalisés)

(29,3)

(23,5)

Produit résultant des cessions d’actifs

0,3

18,7

Cash flow libre

60,4

133,8

Hausse (Baisse) du besoin en fonds de roulement

184,0

84,9

(Hausse) Baisse du besoin en fonds de roulement normalisé

(4,2)

11,7

Cash flow libre normalisé

240,2

230,4

Périmètre de consolidation

2019

T1

S1

9M

Année pleine

Intégration globale

Debflex

Au bilan uniquement

6 mois

9 mois

12 mois

Netatmo

Au bilan uniquement

6 mois

9 mois

12 mois

Trical

Au bilan uniquement

6 mois

9 mois

12 mois

Universal Electric Corporation

 

Au bilan uniquement

6 mois

9 mois

Connectrac

 

 

 

Au bilan uniquement

Jobo Smartech

 

 

 

Au bilan uniquement

2020

T1

S1

9M

Année pleine

Intégration globale

Debflex

3 mois

6 mois

9 mois

12 mois

Netatmo

3 mois

6 mois

9 mois

12 mois

Trical

3 mois

6 mois

9 mois

12 mois

Universal Electric Corporation

3 mois

6 mois

9 mois

12 mois

Connectrac

3 mois

6 mois

9 mois

12 mois

Jobo Smartech

Au bilan uniquement

A déterminer

A déterminer

A déterminer

Focal Point

Au bilan uniquement

A déterminer

A déterminer

A déterminer

 

Avertissement

Ce communiqué peut contenir des déclarations et/ou informations prospectives qui ne sont pas des données historiques. Bien que Legrand estime que ces éléments prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, ils sont soumis à de nombreux risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits.

Il est rappelé que des informations détaillées sur les risques sont disponibles dans le Document de Référence de Legrand déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), consultable en ligne sur le site internet de l’AMF (www.amf-france.org) ou sur celui de Legrand (www.legrandgroup.com).

Aucun élément prospectif contenu dans ce document n’est ou ne doit être interprété comme une promesse ou une garantie de résultats réels, ces derniers étant susceptibles de différer de manière significative. Par conséquent, ces éléments prospectifs doivent être utilisés avec prudence, en tenant compte de l’incertitude qui leur est inhérente.

Sous réserve des réglementations applicables, Legrand ne s’engage pas à publier de mise à jour de ces éléments en vue de tenir compte d’événements ou de circonstances postérieurs à la date de publication de ce document.

Ce document ne constitue dans aucun pays, une offre de vendre ou la sollicitation d’une offre d’achat de titres Legrand.

1 A périmètre 2019. 2 Pour davantage d’informations, le lecteur est invité à se référer au communiqué de presse du 11 avril 2020. 3 Objectifs annoncés le 13 février dernier qui s’entendaient « hors changement majeur de l’environnement économique éventuellement lié à l’évolution de la situation sanitaire mondiale ». 4 Pour davantage d’informations, le lecteur est invité à se référer au communiqué de presse du 26 mars 2020. 5 Cette distribution se fera intégralement par prélèvement sur le bénéfice distribuable. Pour davantage d’informations, le lecteur est invité à se référer au communiqué de presse du 11 avril 2020. 6 Pour davantage d’informations, le lecteur est invité à se référer au communiqué de presse du 11 avril 2020. 7 Sur la base du chiffre d’affaires des 12 derniers mois. 8 Sur la base de l’EBITDA des 12 derniers mois. 9 Objectifs annoncés le 13 février dernier qui s’entendaient « hors changement majeur de l’environnement économique éventuellement lié à l’évolution de la situation sanitaire mondiale ». 10 Pour davantage d’informations, le lecteur est invité à se référer au communiqué de presse du 26 mars 2020. 11 Pour davantage d’informations, le lecteur est invité à se référer au communiqué de presse du 27 février 2020. 12 Période de suspension de toute communication en amont de la publication des résultats. 13 Période de suspension de toute communication en amont de la publication des résultats.

Le lecteur est invité à vérifier l'authenticité des communiqués de presse de Legrand avec l'application CertiDox. Plus d’informations sur www.certidox.com

Communication financière Legrand Ronan Marc Tél : +33 (0)1 49 72 53 53 ronan.marc@legrand.fr

Contact presse Publicis Consultants Vilizara Lazarova Tél : +33 (0)1 44 82 46 34 Mob : +33 (0)6 26 72 57 14 vilizara.lazarova@publicisconsultants.com

Legrand (EU:LR)
Historical Stock Chart
From Jun 2020 to Jul 2020 Click Here for more Legrand Charts.
Legrand (EU:LR)
Historical Stock Chart
From Jul 2019 to Jul 2020 Click Here for more Legrand Charts.