En phase avec l’objectif de neutralité carbone de l’UE, Total s’engage à devenir une entreprise à zéro émission nette en Europe d’ici à 2050

Regulatory News:

Total (Paris:FP) (LSE:TTA) (NYSE:TOT) annonce aujourd’hui son ambition d’atteindre la neutralité carbone (Net Zero) à horizon 2050, en phase avec la société, pour l’ensemble de ses activités mondiales, depuis sa production jusqu’à l’utilisation par ses clients de ses produits énergétiques vendus.

Dans une déclaration conjointe, élaborée avec des investisseurs participants à la coalition Climate Action 100+1, Total se fixe 3 nouveaux axes majeurs pour atteindre cette ambition :

Trois axes majeurs pour atteindre la neutralité carbone :

1. Un objectif de neutralité carbone (Net Zero Emissions) pour les opérations mondiales de Total en 2050 ou avant (scope 1+2)

2. Un engagement de neutralité carbone (Net Zero Emissions) en Europe2 pour l’ensemble de sa production et des produits énergétiques de Total utilisés par ses clients en 2050 ou avant (scope 1+2+3)

3. Une ambition de réduction de 60% ou plus de l’intensité carbone moyenne des produits énergétiques de Total utilisés dans le monde par ses clients d’ici 2050 (moins de 27,5 gCO2/MJ) avec des étapes intermédiaires de 15% en 2030 et de 35% en 2040 (scope 1+2+3)

Cette ambition est soutenue par la stratégie de Total de devenir un groupe multi-énergies, avec du pétrole et du gaz, de l’électricité bas-carbone et des solutions de neutralité carbone, dans le cadre d’une stratégie intégrée. Total a la conviction ferme que sa stratégie bas-carbone représente un avantage compétitif créateur de valeur à long terme pour ses actionnaires.

Cette stratégie est déployée depuis 2015 avec des résultats concrets puisque Total est le leader parmi les majors pétrolières en matière de réduction de l’intensité carbone moyenne des produits énergétiques vendus (scope 3) avec une baisse de 6% déjà réalisée depuis 2015. Et aujourd’hui, Total se fixe l’ambition la plus élevée parmi les majors en visant à abaisser son intensité carbone moyenne à moins de 27.5 gCO2/MJ.

Patrick Pouyanné, en sa qualité de Président du Conseil d’administration, a déclaré : « Les marchés de l’énergie évoluent, tirés par le changement climatique, les technologies et les attentes de la société civile. Total s’engage à contribuer activement à relever le double défi consistant à fournir plus d’énergie avec moins d’émissions. Nous sommes déterminés à faire avancer la transition énergétique tout en créant de la valeur pour nos actionnaires. Aujourd’hui, nous nous dotons d’une nouvelle ambition Climat qui vise à atteindre la neutralité carbone à horizon 2050 en phase avec la société.

Nous reconnaissons le rôle positif du dialogue avec nos actionnaires comme celui que nous venons d’avoir avec la coalition Climate 100+ au cours des derniers mois. Le Conseil d’administration a la conviction que la feuille de route, la stratégie et les actions de Total sont en ligne avec les objectifs de l’accord de Paris. La confiance que nous accordent nos actionnaires et la société civile de manière plus générale est essentielle pour que Total demeure une valeur de long terme, attractive et fiable. Et ce n’est qu’en restant une valeur d’envergure mondiale que nous jouerons efficacement notre rôle dans le développement d’un avenir bas-carbone. C’est la raison pour laquelle nos collaborateurs sont déjà mobilisés partout dans le Groupe, cherchant à réduire nos émissions, améliorer nos produits et développer de nouvelles activités bas-carbone ».

Concernant l’engagement d’atteindre la neutralité carbone pour l’ensemble de ses activités en Europe, il a commenté : « L’Union Européenne s’est fixé l’objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 et ouvre ainsi la voie pour que d’autres régions du monde s’engagent vers la neutralité carbone. Total prend donc l’engagement d’atteindre la neutralité carbone pour l’ensemble de ses activités en Europe2. Au moment où Total adopte le statut de société européenne, le Groupe montre ainsi sa volonté d’être un citoyen européen exemplaire. Total s’engage également à apporter son soutien actif à l’Europe pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 et travaillera de concert avec d’autres secteurs pour permettre la décarbonation de la consommation d’énergie. »

Total confirme son objectif d’avoir une capacité brute de génération électrique à partir de renouvelables de 25 GW en 2025 et poursuivra son développement pour devenir un acteur international majeur dans les énergies renouvelables. Total alloue aujourd’hui plus de 10% de ses Capex à l’électricité bas-carbone, niveau le plus élevé parmi les majors. Pour contribuer activement à la transition énergétique, Total augmentera la part de ses investissements dédiés à l’électricité bas-carbone pour atteindre 20% d’ici 2030 ou plus tôt.

Le lien ci-dessous vous permet d’accéder à la Déclaration conjointe: - Original Joint Statement - Traduction en français du Joint Statement

* * * * *

À propos de Total

Total est un acteur majeur de l'énergie, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone. Nos 100 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus abordable, plus propre et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, notre ambition est de devenir la major de l’énergie responsable.

* * * * *

Avertissement :

Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL S.A. détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL S.A. ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « Total », « Groupe Total » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs.

Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL S.A. ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.

Joint statement between Total S.A. and Institutional Investors as participants in Climate Action 100+

Total takes major new steps to achieve its ambition to get to Net Zero by 2050

May 5, 2020

This joint statement has been developed between Total S.A. and institutional investors – as participants in the global investor initiative Climate Action 100+ – EOS at Federated Hermes, the global stewardship service provider, and BNP Paribas Asset Management.

Introductory comments by Total:

Total supports the aim of the Paris Agreement, with its call to reduce greenhouse gas emissions in the context of sustainable development and eradicating poverty, together with the Paris goals to limit planetary warming to well below 2 degrees centigrade compared with pre-industrial levels.

A transformation of the world’s energy systems is needed to achieve these Paris goals. The dual challenge of “more affordable energy for all and less carbon emissions” is a challenge for society as a whole, where governments, investors, companies and consumers all have important roles to play.

Total is at the center of the climate challenge and has set the ambition to become the responsible energy major. Our mission is to provide energy that is reliable, affordable, cleaner and accessible to as many people as possible.

The worldwide energy mix needs to evolve to be consistent with the Paris goals. Total integrates such an evolution in its business strategy by promoting the use of natural gas together with hydrogen and biogas, investing in low carbon electricity primarily produced from renewables, focusing investments on low cost oil and biofuels, and investing in carbon sinks such as nature-based solutions and CCUS.

Total is developing as a broad-energy company, with oil and gas, low-carbon electricity and carbon-neutrality solutions as integrated parts of its business. Total believes its low-carbon strategy provides a competitive advantage which creates long term value for its shareholders.

Moreover, Total is committed to reducing its carbon footprint when producing, transforming and delivering energy to markets.

First, Total has made public a target to reduce its absolute emissions from its operated oil & gas facilities to less than 40 Mt by 2025. This target, that is an element of executives’ (and CEO) compensation, has been set in absolute terms, taking account of the growth of the company which will represent the equivalent of around 10 Mt by 2025. Total will continue to reduce these emissions further beyond 2025.

Beyond its own operations, Total has also set the ambition to reduce the carbon intensity of the energy products used by its customers with intermediate steps of 15% by 2030 compared to 2015 and 25% to 40% by 2040.

Although the pace of transition will depend significantly on the pace at which public policies will evolve, together with consumer behavior and resulting demand, Total’s mission is to offer less carbon intensive and affordable energy products to its customers. And this ambition is already in action as Total has already achieved a 6% reduction since 2015, the best performance amongst the majors.

Transparency is a key prerequisite to providing a clear picture to investors, regulators and the public at large of the way Total integrates climate into its strategy and develops a course of action. Total has been among the first to support the Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD), in addition to many other initiatives related to carbon pricing and the fight against climate change.

Total values the long-term relationship with its investors and acknowledges the positive role that can be played by ongoing engagement and open dialogue with investors, other industry players, governments and society.

Introductory comments by the Institutional Investors:

Long-term institutional investors and their representatives manage retirement savings and investments for millions of people and believe climate change to be one of the greatest systemic risks facing society and the prospects for long-term investment. All parts of society have a role to play to help achieve the goals of the Paris Agreement to restrict global warming to well below 2°C above pre-industrial levels and pursue efforts to limit climate change to 1.5C. This includes companies across all sectors. The oil and gas sector has long been a focus of investors’ climate-related concern due to the significant share of global greenhouse emissions represented by the industry’s operations and products. As the energy transition proceeds towards net zero global emissions, significant and rapid action to decarbonise both its products and operations will be vital to the long-term future of the industry.

Climate Action 100+ is a collaborative engagement initiative launched in December 2017. Through the initiative, more than 450 investors with over than $40 trillion in assets collectively under management are engaging companies on improving governance, curbing emissions and strengthening climate-related financial disclosures. Its aim is to engage systemically important greenhouse gas emitters and other companies across the global economy that have significant opportunities to drive the clean energy transition and help achieve the goals of Articles 2.1(a) and 4.1 of the Paris Agreement (the ‘Paris Goals’).

We are pleased to welcome this announcement of Total’s ambition to get to net zero emissions by 2050 and the steps it is taking on the journey, which together demonstrate its commitment to being a leader on climate change. We look forward to continuing to engage with Total, working together towards the achievement of this 2050 net zero ambition.

Joint Statement:

In light of the above, we, Total and the Institutional Investors participating in Climate Action 100+, are pleased to jointly announce the additional steps indicated below that Total is taking:

1. Strategy

Total supports the goals of the Paris Agreement and the Board of Directors confirms that the strategy of the Company aims to be consistent with these goals: Total’s strategy is built around the anticipated market evolutions stemming from the Paris goals and aims at capturing business opportunities linked to the decarbonization of energy. This strategy is resilient with long-term hydrocarbon prices aligned on a scenario well below 2°.

2. Getting to Net Zero

Total’s Board of Directors has reviewed the achievements and ambitions of the company in the fight against climate change and decided to take additional steps towards the Paris goals, with a view for Total to get to Net Zero by 2050 together with society.

Total shares the ambition to get to Net Zero emissions by 2050, together with society, for its global business across its production and energy products used by its customers (scope 1+2+3). In order to help the world and Total to get to Net Zero, Total will develop an active advocacy for policies that support Net Zero, including carbon pricing, and will mobilize its capabilities not only to deliver its own ambitions but also to help countries and corporations get to Net Zero as well. Total will work together with other businesses to enable decarbonization of energy use.

To achieve that ambition, where Governments in a given region commit to take policies and regulations aiming at Net Zero, Total will commit to achieve Net Zero emissions by 2050 across all its production and energy products used by its customers in such a region. As the EU has set the target to achieve Net Zero emissions by 2050 and thereby lead the way for other regions to become carbon neutral over time, Total takes that commitment for all its businesses in Europe3.

Three major steps to get Total to Net Zero:

1. Net Zero across Total’s worldwide operations by 2050 or sooner (scope 1+2)

2. Net Zero across all its production and energy products used by its customers in Europe1 by 2050 or sooner (scope 1+2+3)

3. 60% or more reduction in the average carbon intensity of energy products used worldwide by Total customers by 2050 (less than 27.5 gCO2/MJ) - with intermediate steps of 15% by 2030 and 35% by 2040 (scope 1 + 2 + 3)

In pursuit of getting to Net Zero, Total aims to further update and extend its reduction commitments as public policy, low carbon technologies and the actions of other businesses, including its customers, further advance, with the support of Total.

3. Capital Expenditure Allocation

Total is committed to pursuing a resilient business strategy in its various segments, which it believes is consistent with the goals of the Paris Agreement. This includes the following:

  • Total will continue to stress test its portfolio, including new material capital expenditure investments, against relevant scenarios. This will include an assessment of each new material capex investment including in the exploration, acquisition or development of oil and gas resources and other energy and technologies for consistency with the Paris goals. Total will report annually on the criteria used, including relevant oil, gas and carbon price assumptions and progress made.
  • To assess the resilience of its portfolio, Total assumes a long-term oil and gas price scenario compatible with the Paris goals, using a price trajectory converging to the IEA Sustainable Development Scenario (SDS).
  • The Upstream unit will prioritize the generation of value and cash over volume. Even if CO2 prices do not currently apply in all countries where it operates, Total integrates a CO2 price of 40$/t in all investment decisions and will run a sensitivity test at 100$/t from 2030 onwards.
  • Total confirms its target of a renewable generation gross capacity of 25 GW in 2025 and will continue to expand its business to become a leading international player in renewable energies. Total currently allocates more than 10% of its Capex to low carbon electricity, the highest level among the Majors. To actively contribute to the energy transition, Total will further increase its allocation of Capex in favor of low carbon electricity to 20% by 2030 or sooner.

4. Annual reporting – Review of Progress

Total publishes an update on its progress towards its different objectives on an annual basis. Total has been an early supporter of the TCFD and will continue to support and promote the implementation of its recommendations.

At least every 5 years, Total will review its ambitions, strategy and targets informed by improvements to national and international policy, updated scenarios on decarbonization trajectories and any other developments to assess societal progress in the energy transition.

5. Climate policy engagement and transparency

Total recognizes the importance of ensuring that its membership in relevant trade associations does not undermine its support for the objectives of the Paris Agreement on climate change.

In 2019, Total undertook and disclosed a comprehensive review of these memberships to assess alignment with the company’s stated positions.

Total will continue to track and provide information about its trade association activities on climate change-related topics, areas of misalignment and actions taken in that regard.

Total and Institutional Investors participating in Climate Action 100+ will continue to work together towards the achievement of its 2050 net-zero ambition.

***

Déclaration conjointe de Total S.A. et d’investisseurs participants à la coalition Climate Action 100+

Total adopte des nouvelles politiques pour atteindre son ambition de neutralité carbone à horizon 2050

5 mai 2020

Cette déclaration conjointe a été établie par Total S.A. et des investisseurs participants à la coalition Climate Action 100+, menée par Hermes EOS, prestataire de services international en gouvernance et BNP Paribas Asset Management.

Propos introductifs de Total :

Total soutient les objectifs de l’accord de Paris qui appelle à réduire les émissions de gaz à effet de serre, dans le contexte du développement durable et de la lutte contre la pauvreté, et qui vise à contenir l’élévation de la température moyenne de la planète bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels.

Pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris, il est nécessaire de transformer les systèmes énergétiques mondiaux. Le double défi consistant à fournir « plus d’énergie à tous avec moins d’émissions de CO2 » concerne la société dans son ensemble, où les gouvernements, investisseurs, entreprises et consommateurs ont tous un rôle important à jouer.

Total est au cœur de l’enjeu climatique et s’est fixé comme ambition d’être la major de l’énergie responsable. La mission de Total est ainsi de fournir une énergie disponible, abordable, plus propre et accessible au plus grand nombre.

Le mix énergétique mondial doit évoluer pour répondre aux objectifs de l’accord de Paris. Total intègre cette évolution dans sa stratégie en favorisant l’utilisation du gaz naturel conjointement avec l’hydrogène et le biogaz, en investissant dans l’électricité bas-carbone, essentiellement produite à partir de renouvelables, en ciblant ses investissements sur le pétrole à faible coût et sur les biocarburants ainsi que dans les puits de carbone, notamment les solutions fondées sur la nature et le CCUS (captage, stockage et valorisation de CO2).

Total se développe comme un groupe multi-énergies, avec du pétrole et du gaz, de l’électricité bas-carbone et des solutions de neutralité carbone, dans le cadre d’une stratégie intégrée. Total a la ferme conviction que cette stratégie bas-carbone représente un avantage compétitif créateur de valeur à long terme pour ses actionnaires.

Par ailleurs, Total s’est engagé à réduire son empreinte carbone, dans le cadre de la production, la transformation et la fourniture d’énergie sur les marchés.

Tout d’abord, Total a rendu public son objectif de diminuer les émissions de ses installations Oil & Gas opérées à moins de 40 Mt d’ici 2025. Cet objectif, qui fait partie des éléments de rémunération des dirigeants et du PDG, a été fixé en valeur absolue, en prenant en compte la croissance du Groupe qui représentera environ 10 Mt d’ici 2025. Total continuera à réduire ses émissions après 2025.

Au-delà de ses propres opérations, Total s’est également fixé pour ambition de réduire l’intensité carbone des produits énergétiques utilisés par ses clients avec des étapes intermédiaires : de 15 % entre 2015 et 2030, puis de 25% à 40 % d’ici 2040.

Même si le rythme de la transition dépendra sensiblement du rythme de l’évolution des politiques publiques, des modes de consommation et de la demande correspondante, la mission de Total consiste à proposer à ses clients des produits énergétiques abordables et moins émetteurs de CO2. Et Total est déjà passé à l’action : une réduction de 6 % a déjà été réalisée depuis 2015, la meilleure performance parmi les majors pétroliers.

La transparence est une condition essentielle pour donner une vision claire aux investisseurs, régulateurs et au public en général, de la manière dont Total intègre le climat dans sa stratégie et élabore son plan d’action. Total a été parmi les premiers à soutenir la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD), en complément de nombreuses autres initiatives favorables à la tarification du carbone et à la lutte contre le réchauffement climatique.

Total apprécie la relation à long terme avec ses investisseurs et reconnaît le rôle positif d’un engagement permanent et d’un dialogue ouvert avec les investisseurs, les autres acteurs industriels, les États et la société.

Propos introductifs des investisseurs institutionnels :

Les investisseurs institutionnels de long terme et leurs gérants gèrent l'épargne retraite et l’épargne de millions de personnes. Ils estiment que le changement climatique est l'un des plus grands risques systémiques auxquels sont confrontés la société comme les perspectives d'investissement à long terme. L’ensemble de la société a un rôle à jouer pour contribuer aux objectifs de l'accord de Paris : limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2° C au-dessus des niveaux préindustriels et poursuivre les efforts visant à limiter ce niveau à 1,5° C. Cela inclut les entreprises, tous secteurs confondus. Le secteur pétrolier et gazier est depuis longtemps au centre des préoccupations des investisseurs liées au climat en raison de la part importante des émissions mondiales de gaz à effet de serre que représentent les activités et les produits de cette industrie. A mesure que la transition énergétique avance vers des émissions mondiales nettes réduites à zéro, une action significative et rapide de décarbonation à la fois de ses produits et de ses opérations sera essentielle sur le long terme pour le secteur pétrolier et gazier.

Climate Action 100 + est une initiative d'engagement collaboratif lancée en décembre 2017. Par cette initiative, plus de 450 investisseurs, représentant au total plus de 40 000 milliards de dollars d'actifs sous gestion, s’engagent auprès des entreprises pour les aider à améliorer leur gouvernance, à réduire leurs émissions et à renforcer leurs informations financières relatives au climat. Son objectif est de dialoguer et convaincre des émetteurs de gaz à effet de serre ayant une importance systémique ainsi que d'autres entreprises de l'économie mondiale ayant la possibilité de participer de manière significative à la transition vers des énergies propres et de contribuer ainsi à la réalisation des objectifs des articles 2,1 (a) et 4,1 de l'accord de Paris (les « Objectifs de Paris »).

Nous accueillons favorablement l’annonce de Total qui a pour ambition d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050, avec toutes les mesures que cela comporte pour atteindre ce but. Cette initiative témoigne de l’engagement de Total d’être un leader en matière de changement climatique. Nous avons hâte de continuer de collaborer avec Total et de travailler ensemble à la réalisation de cette ambition d’être « net zero » d’ici 2050.

Déclaration conjointe :

À la lumière de ce qui précède, Total et les représentants d’investisseurs institutionnels membres de la coalition Climate Action 100+ ont le plaisir d’annoncer conjointement les politiques additionnelles que Total compte mettre en œuvre, présentées ci-après :

1. Stratégie

Total soutient les objectifs de l’accord de Paris et le Conseil d’administration confirme que la stratégie du Groupe a pour ambition d’être en ligne avec ces objectifs : la stratégie de Total est fondée sur les anticipations des évolutions des marchés de l’énergie qui résulteront des objectifs de l’accord de Paris et vise à saisir les opportunités business liées à la décarbonation de l’énergie. Cette stratégie est résiliente avec des prix d’hydrocarbures long terme alignés sur un scénario « bien en dessous de 2°c ».

2. Sur le chemin de la neutralité carbone (Net Zero)

Le Conseil d’administration de Total a revu les réalisations et les ambitions du Groupe dans la lutte contre le réchauffement climatique et a décidé de fixer de nouvelles étapes de façon à ce que Total atteigne la neutralité carbone (Net Zero) à horizon 2050 conjointement avec la société.

Total partage l’ambition d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050, conjointement avec la société, pour l’ensemble de ses activités, depuis sa production jusqu’à l’utilisation des produits énergétiques vendus à ses clients (scope 1+2+3). Afin d’aider le monde et Total à atteindre la neutralité carbone, Total soutiendra activement les politiques favorables à la neutralité carbone, y compris la tarification du carbone, et mobilisera ses ressources non seulement pour réaliser ses propres ambitions mais également pour aider les pays et les entreprises à atteindre également la neutralité carbone. Total collaborera avec les autres acteurs économiques pour permettre la décarbonation de la consommation énergétique.

Pour réaliser cette ambition, là où les Gouvernements d’une région donnée s’engageront à adopter des politiques et réglementations pour atteindre la neutralité carbone, Total s’engagera également à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 pour toute sa production et les produits énergétiques vendus à ses clients dans la région concernée. Comme l’UE a fixé un objectif de neutralité carbone d’ici à 2050 et a donc ouvert la voie à d’autres régions pour atteindre progressivement la neutralité carbone, Total prend cet engagement pour toutes ses activités en Europe4.

Trois axes majeurs pour atteindre la neutralité carbone (Net Zero):

1. Neutralité carbone (Net Zero) pour les opérations mondiales de Total en 2050 ou avant (scope 1+2)

2. Neutralité carbone (Net Zero) en Europe1 pour l’ensemble de sa production et de l’utilisation de ses produits énergétiques vendus à ses clients en 2050 ou avant (scope 1 + 2 + 3)

3. Réduction de 60% ou plus de l’intensité carbone moyenne des produits énergétiques de Total utilisés dans le monde par ses clients d’ici 2050 (moins de 27,5 gCO2/MJ) avec des étapes intermédiaires de 15% en 2030 et de 35% en 2040 (scope 1 + 2 + 3)

Pour atteindre la neutralité carbone, Total prévoit de revoir ses objectifs de réduction en fonction des avancées des politiques publiques, des technologies bas-carbone et des actions menées par d’autres secteurs, y compris ses clients, avec son soutien actif.

3. Allocation des investissements

Total s’attache à poursuivre une stratégie résiliente dans ses différentes branches d’activité dont il est convaincu qu’elle s’inscrit dans les objectifs de l’accord de Paris. Elle prend en compte les éléments suivants :

  • Total continuera à évaluer la robustesse de son portefeuille, y compris pour les nouveaux investissements significatifs, sur la base de scénarios pertinents. Chaque investissement significatif, y compris dans l’exploration, l’acquisition ou le développement des ressources pétrolières et gazières et dans d’autres énergies et technologies fera l’objet d’une évaluation prenant en compte les objectifs de l’accord de Paris. Total établira chaque année un rapport sur les critères utilisés, incluant les hypothèses de prix du pétrole, du gaz et du carbone ainsi que les progrès réalisés.
  • Afin d’évaluer la résilience de son portefeuille, Total s’appuie sur un scénario de prix du pétrole et du gaz à long terme compatible avec les objectifs de l’accord de Paris, utilisant une trajectoire de prix qui converge vers le scénario Développement Durable (SDS) de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE).
  • La branche Amont privilégiera la création de valeur et la génération de cash par rapport au volume. Même si les prix du CO2 ne s’appliquent pas actuellement dans tous les pays où il opère, le Groupe intègre un prix du CO2 de 40 $/t dans toutes ses décisions d’investissement et procèdera à une analyse de sensibilité avec un prix du CO2 de 100 $/t à partir de 2030.
  • Total confirme son objectif d’investir dans une capacité brute de génération électrique d’origine renouvelable de 25 GW en 2025 et poursuivra son développement pour devenir un acteur international majeur dans les énergies renouvelables. Total alloue aujourd’hui plus de 10 % de ses investissements à l’électricité bas carbone, niveau le plus élevé parmi les majors. Afin de contribuer activement à la transition énergétique, Total augmentera la part de ses investissements dédiés à l’électricité bas carbone pour atteindre 20 % d’ici 2030 ou plus tôt.

4. Reportings annuels – Revue des progrès

Total publie chaque année un rapport sur ses progrès au regard de ses différents objectifs. Le Groupe a soutenu dès la première heure l’initiative de la TCFD et continuera à soutenir et promouvoir la mise en œuvre de ses recommandations.

Au moins tous les 5 ans, Total reverra ses ambitions, sa stratégie et ses objectifs, à l’aune des progrès des politiques internationales et nationales, des nouveaux scénarios en matière de trajectoires de décarbonation et de toutes les autres évolutions de la société en matière de transition énergétique.

5. Engagement en matière de politique climatique et transparence

Total reconnaît l’importance de s’assurer que sa participation à des associations professionnelles ne compromet pas son soutien aux objectifs de l’accord de Paris relatifs à la lutte contre le changement climatique.

En 2019, Total a réalisé et publié une évaluation en profondeur de ses adhésions afin d’évaluer l’alignement des associations avec ses positions.

Total continuera à fournir des informations sur ses activités liées aux associations professionnelles sur le sujet du changement climatique, les points de divergence et les mesures prises à cet égard.

Total et les investisseurs membres de la coalition Climate Action 100+ continueront à travailler ensemble en vue d’atteindre son ambition de neutralité carbone à horizon 2050.

***

1 Selon les estimations de Total, les participants à la coalition Climate Action 100+ possèdent plus de 25% des actions de Total.

2 Pays de l’Union Européenne + Norvège + Royaume-Uni

3 Europe means the EU + Norway + UK

4 Europe désigne l’UE, la Norvège et le Royaume-Uni

Total Contacts :

Relations Médias : +33 1 47 44 46 99 l presse@total.com l @TotalPress Relations Investisseurs : +44 (0)207 719 7962 l ir@total.com

Total (EU:FP)
Historical Stock Chart
From Oct 2020 to Oct 2020 Click Here for more Total Charts.
Total (EU:FP)
Historical Stock Chart
From Oct 2019 to Oct 2020 Click Here for more Total Charts.